notre innovation

Recherche et développement

Cartographie des zones d’activation motrice sous IRM fonctionnelle du cerveau

allyane

Motor planning, imagery, and execution in the distributed motor network:
a time-course study with functional MRI.
Hanakawa T, Dimyan MA, Hallett M.
Cereb Cortex. 2008 Dec;18(12):2775-88. doi: 10.1093/cercor/bhn036. Epub 2008 Mar 20.

Les bases scientifiques du procédé ALLYANE

Le procédé ALLYANE permet de créer l’image mentale des sensations proprioceptives associées au geste à acquérir ou à restaurer. Ce qui fait appel à des bases scientifiques distinctes et complémentaires.
ALLYANE utilise d’une part ses protocoles d’identification proprioceptive (tensions musculaires, problèmes de position et de mouvement, d’équilibre et de déplacement), traduits ensuite en imagerie mentale.
Un générateur électroacoustique de sons de basse fréquence, l’Alphabox®, renforce cette stimulation en plaçant le sujet en mode alpha, état de réception favorable.

 

La neurophysiologie de l’imagerie mentale

Plusieurs zones du cerveau – cortex préfrontal, thalamus et formation réticulée – jouent un rôle prépondérant dans la neurophysiologie de l’imagerie mentale.
Pour mémoriser un message spécifique en vue d’une action physique immédiate ou future, l’être humain sollicite d’abord la voie neuronale, par l’exemple la vue pour une image, l’ouïe pour un son.

Une deuxième voie de perception des messages sensoriels a été mise en évidence. Cette voie plurisensorielle atteint le cortex, et notamment les zones sous-corticales via la formation réticulée (qui intervient par exemple dans les cycles veille/sommeil ou l’attention) et le système limbique, autre zone du cerveau. Cette autre voie capte de nombreux stimuli proprioceptifs, sensoriels, émotionnels…

Consulter la bibliographie scientifique

La Recherche et développement au cœur de la notoriété d’ALLYANE

Le procédé ALLYANE permet de créer l’image mentale des sensations proprioceptives associées au geste à acquérir ou à restaurer. Ce qui fait appel à des bases scientifiques distinctes et complémentaires.

Outre la consolidation de ces bases, la société travaille en collaboration avec des structures hospitalières : CMCR des Massues, Centres IRIS Ramsay-Générale de Santé, Centre Orthopédique Santy) ainsi qu’avec le Laboratoire Interuniversitaire de Biologie de la Motricité (LIBM).