Traitement des pathologies neurologiques : séquelles d’AVC, infirmités motrices cérébrales

Les pathologies neurologiques, qu’est-ce que c’est et comment intervient Allyane?

Allyane trouve des applications importantes en neurologie centrale.
Voici une liste de quelques exemples de pathologies neurologiques pouvant être traitées avec la méthode Allyane :

  • Paralysie cérébrale ; divers tableaux cliniques dont l’IMC. Le but est d’améliorer le développement moteur (prise en charge possible à partir de 6 ans, selon les capacités cognitives)
  • Paralysies suite à une ablation tumorale (hémi/paraplégie) : commande musculaire, spasticité
  • Lésions médullaires (para/tétra parésie/plégie) : augmentation de la fonction en sus et péri lésionnel, recrutement en sous lésionnel (lésion incomplète)…

La prise en charge Allyane pour les suites d’AVC

Dans les suites par exemple d’un AVC (ischémique ou hémorragique), différentes séquelles peuvent être prises en charge par la méthode Allyane : régulation de la spasticité, récupération d’une commande motrice, dissociation du schéma syncinétique. L’objectif in fine reste toujours l’amélioration de la fonction : préhension, marche, transfert, équilibre et stabilité…

Les pathologies neurodégénératives et leurs prises en charge Allyane

Toutes les pathologies neurodégénératives peuvent être prises en charge par la méthode Allyane : SEP, Parkinson, où l’objectif sera de limiter les retentissements fonctionnels et la majoration du handicap dus à l’évolution de la maladie (altération posturale, chute, vitesse et cadence de marche…).

En conclusion

Quelle que soit la pathologie, inclure la méthode Allyane dans une prise en charge globale permet de potentialiser la rééducation et contribue à une amélioration significative de la qualité de vie des patients souffrant d’une atteinte neurologique centrale.

Vous souffrez de pathologies neurologiques et vous aimeriez bénéficier d’une séance Allyane

Vous souhaitez avoir plus de renseignements concernant ces pathologies, comment les traiter ou réaliser un diagnostic.

Les conseils d’Anne-Laure Chatain, Kinésithérapeute et praticienne certifiée Allyane

Vous trouverez ci-dessous des conseils d’Anne-Laure Chatain pour vous aider dans votre rééducation quotidienne:

L’auto posture quotidienne en étirement de cheville afin de limiter la rétraction du triceps sural potentiellement spastique. La position doit être debout dos à un mur avec les talons au mur, calé de 5° à 30° selon la tolérance sous le pied.
Il faut tenir la posture en charge pendant 5 minutes.

L’automobilisation quotidienne du membre supérieur pour le maintien de la souplesse d’épaule, en lien avec le protocole d’Hauteville. Il faut donc être allongé, les mains jointes (ou prise au poignet selon les possibilités), les placer sur la tête, écarter les coudes (comme pour la sieste), puis tendre les mains le plus loin possible. Redescendre en soufflant et répéter cet exercice 5 fois.

La méthode Allyane

Les difficultés motrices traitées

Retrouvez ci-dessous les autres pathologies prises en charge par la méthode Allyane.

Pathologie de l’épaule

La méthode Allyane permet également la prise en charge des affections de l’épaule, parmi lesquelles les séquelles de capsulite, l’instabilité d’épaule (qui peut survenir à la suite d’une luxation ou d’une subluxation), ainsi que les affections liées à des suites opératoires (déficit d’amplitude, etc.).

Pathologie du genou

Notre méthode de rééducation neurologique et motrice permet de soigner efficacement les
pathologies traumatiques du genou, comme les récidives d’entorses, les ligaments croisés,
les prothèses de genou, le syndrome fémoro-patellaire ou le flessum de genou.

Pathologie du coude

Certaines pathologies du coude peuvent aussi être prises en charge grâce à la méthode de médecine physique et de réadaptation d’Allyane. Parmi elles, on compte notamment les séquelles de tendinopathie, la raideur du coude, ainsi que les troubles de la mobilité non mécaniques (flexion, extension et pronosupination).

Pathologie neurologiques

La méthode Allyane peut également prendre en charge la rééducation de certaines
affections neurologiques, notamment celles pouvant survenir à la suite d’un accident
vasculaire cérébral (Parkinson), une sclérose en plaques, une lésion médullaire incomplète,
ou dans le cadre de la régulation de la spasticité.

Boiterie de la hanche

Les défauts de mobilité active (flexion/extension), de stabilité (insuffisance du moyen fessier) ou de boiterie induites par une prothèse de hanche peuvent être corrigés efficacement par la méthode de rééducation Allyane.

Pathologies du tronc et de la colonne vertébrale

Certaines pathologies du tronc et de la colonne vertébrale comme la cyphose, la scoliose, la sciatalgie et la lombalgie peuvent être prises en charge par notre méthode de reprogrammation neuromotrice.

Motricité du poignet et de la main

La méthode Allyane permet une prise en charge efficace et s’intègre dans un parcours de soins complet.

Instabilité de la cheville

La méthode Allyane est particulièrement efficace dans le cadre d’une rééducation
fonctionnelle en lien avec certaines pathologies de la cheville, notamment : les récidives d’entorses, les troubles musculaires (insuffisance de releveurs), les inhibitions motrices après immobilisation et les suites opératoires.

Analyse vidéo et évaluation de votre motricité

Définition du plan de traitement avec votre praticien certifié Allyane

Reprogrammation neuromotrice

Analyse vidéo et évaluation des résultats